devenir artiste de cirque

Parcours de formation professionnelle et diplômes

L’enseignement du cirque s’est largement éloigné de la relation de maître à disciple, essentiellement familiale, qui fut la sienne pendant des siècles. Des centres de formation professionnelle et des écoles supérieures maillent désormais le territoire français, et les éléments nécessaires à l’existence d’une « filière circassienne » stable et cohérente se sont mis en place au fil des ans.

Cependant, contrairement à une discipline comme la musique, le cheminement naturel d’un « niveau » à un autre, s’il est possible, est loin d’être systématique ou programmé. Les écoles dites de « loisir » ont pour objectifs prioritaires de faire découvrir et pratiquer un art dans un but d’épanouissement de la personne, et n’alimentent qu’accessoirement les écoles préparatoires en futurs artistes. De même, les écoles de formation préparatoire et les écoles supérieures françaises laissent une large place à des candidats extérieurs au cirque (gymnastes, danseurs).

Crédit : C. Trouilhet | Photolosa

LES FORMATIONS PROFESSIONNELLES

L’appellation “centre de formation professionnelle” recouvre une diversité d’organismes et de formations offrant aux futures professionnels des arts du cirque des parcours singuliers, loin d’un cursus formaté. Toutes les grandes familles de spécialités sont abordées dans les centres de formation agréés – sauf cas particulier comme le Samovar spécialisé dans le clown.

Ces centres proposent un ou plusieurs types de formations, qui peuvent être des formations artistiques et / ou pédagogiques. Ils proposent notamment :

Des formations dites préparatoires : elles développent un cursus généraliste sur les fondamentaux du cirque (acrobatie, jeu d’acteur, danse, préparation physique…) pour préparer les élèves aux concours d’entrée des centres de formation professionnelle ou des écoles supérieures, en France et dans le monde.

Des formations dites professionnelles artistiques, préparant au métier d’artiste de cirque.

Des studios de création : année de finalisation d’un projet professionnel et d’accompagnement personnalisé des jeunes artistes.

LES ÉCOLES AGRÉÉES PAR LA FFEC

Dès sa création en 1988, la FFEC a considéré l’enjeu de la formation des pédagogues circassiens et des futurs artistes comme une priorité.

En développant une démarche de qualité, validée par un agrément fédéral, la FFEC accompagne ainsi les structures pratiquant une activité d’enseignement ou de découverte des arts du cirque à mettre en place un projet pédagogique s’appuyant sur du personnel formé et compétent.

CRITÈRES DES FORMATIONS ARTISTIQUES

Formation préparatoire

Préparation aux concours d’entrée des écoles supérieures de cirque

Pré-requis : expérience de pratique acrobatique ou circassienne et artistique confirmée

Durée : 2 ans

Âge minimum : 16 ans
Âge maximum : 21 ou 22 ans

Formation non certifiante

Formation artistique

Certification
“artiste de cirque et du mouvement”

Pré-requis : expérience de pratique acrobatique ou circassienne et artistique confirmée

Durée : 2 à 3 ans

Âge minimum : 16 ou 18 ans
Âge maximum : les profils majoritaires des personnes reçues ont en moyenne 23/24 ans et dépassent rarement les 27 ans.

Diplôme de niveau 5
(équivalence Bac +2)

Formation artistique

Certification
“artiste clown”

Pré-requis : avoir une expérience de pratique artistique (théâtre, cirque, danse, etc…) en tant qu’amateur ou professionnel. Avoir obligatoirement suivi au minimum un stage ou un atelier de clown.

Durée : 3 cycles de 3 mois

Âge minimum : 18 ans

Âge maximum : pas d’âge limite

Diplôme de niveau 5
(équivalence Bac +2)

Formation supérieure

Diplôme National Supérieur
“artiste de cirque”

Pré-requis : bases solides en préparation physique, en discipline de cirque, en danse, en théâtre et en culture artistique.

Durée : 3 ans

Âge minimum : 17/18 ans

Âge maximum : 23 ans

Diplôme de niveau 6
(équivalence Bac +3)

* Selon les centres de formation, l’âge minimum/maximum requis et la durée de la formation peuvent varier.

LES ÉCOLES SUPÉRIEURES FRANÇAISES

Le Centre national des arts du cirque de Châlons‐en‐Champagne (CNAC), L’Académie Fratellini à Saint-Denis (93) et l’ESACTO’LIDO à Toulouse (31) sont les trois écoles en France habilitées à délivrer le diplôme national supérieur professionnel d’artiste de cirque (DNSP).

Ces établissements doivent justifier d’un partenariat avec une université permettant la constitution de parcours de formation conduisant à l’obtention, en parallèle du Diplôme National Supérieur Professionnel d’artiste de cirque, d’une licence pour les étudiants remplissant les conditions d’accès à l’université.

Le DNSP Artiste de cirque, diplôme d’Etat niveau 6 (équivalence Bac+3), doit permettre à chaque étudiant de s’approprier les outils pour parvenir aux objectifs fixés, à savoir :

  • Exercer son art d’interprète artiste de cirque
  • Entretenir et développer ses capacités artistiques et ses qualités d’interprète
  • Valoriser ses compétences et construire son parcours professionnel

LES ÉCOLES DANS LE MONDE

La formation aux arts du cirque se conjugue aujourd’hui largement à l’international. Les étudiants issus des centres de formation n’hésitent plus à intégrer les écoles internationales. De même, il suffit aujourd’hui de pousser la porte des écoles françaises pour se rendre compte de l’ampleur de cette internationalisation.

Aujourd’hui, les futurs artistes choisissent leurs écoles en fonction de critères qui n’ont bien souvent rien de national : choix artistiques, disciplines enseignées, esprit de l’école, etc.

Pour en savoir plus sur les cursus professionnels dans le monde :