Rapport d’enquête de la FFEC

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email

 

La crise sanitaire a bouleverséle quotidien des lieux d’enseignement des arts du cirque. Face aux contraintes et décrets, chacun a dû s’adapter, trouver des solutions, réinventer ses pratiques, négocier des issues…

La FFEC – qui a accompagné ses adhérents tout au long de cette crise – a souhaité en mesurer les conséquences pour tous les lieux d’enseignement des arts du cirque, adhérents ou non, dans l’objectif d’évaluer les effets de la crise et de faire valoir votre voix auprès de nos tutelles.

Plus que jamais les écoles de cirque ont besoin d’un soutien accru et d’une reconnaissance institutionnelle qui a particulièrement manqué au fil de l’application des décrets sanitaires. La FFEC a été le premier - voire l’unique - interlocuteur des lieux d’enseignement des arts du cirque pendant la crise. Le travail d’accompagnement - unanimement reconnu - réalisé par la FFEC au cours de la pandémie s’est fait sans avoir ni les prérogatives ni les avantages d’une fédération délégataire. Dès lors, la structuration de la filière, en concertation avec l’ensemble de ses acteurs, apparaît comme une priorité majeure.